Le Seuil de pauvreté

la fin du contrat social


Stacks Image 150
Il serait naïf de croire que les autorités concernées ignoraient ou ignorent actuellement le vrai cout de la vie, c'est à dire le minimum nécessaire à la dignité humaine. Il ne faut pas non plus croire que ça prend un expert en équations différentielles ou en calcul matriciel pour découvrir un chiffre moyen. Un montant qui correspondrait à la base de la "pyramide des besoins" c'est dire, uniquement pour survivre puis, éventuellement, s'épanouir, tel un membre précieux de la société humaine.
N'importe quelle mère de famille est en mesure de résoudre ce petit problème arithmétique.
Le paradoxe auquel est confronté le gouvernement est très simple. En fixant un seuil minimal de survie, il se créerait une obligation morale contraire à son agenda et à ses engagements corporatistes.
Faisons un petit calcul rapide pour une personne vivant seule (comme la majorité des gens au Québec)
Modes d’évaluation de la pauvreté

Il existe deux grandes mesures économiques de la pauvreté. L’une est absolue, l’autre est relative. Chacune des deux doit être effectuée sur le revenu net ou brut..
  • Le seuil de faible revenu (SFR) – une famille est jugée pauvre lorsqu’elle consacre plus de 63,6 % de ses revenus après impôts à la nourriture, au logement et aux vêtements.  En 2005, selon cette mesure, 20,6% des familles canadiennes vivaient dans la pauvreté.
  • La mesure de faible revenu (MFR) – une famille est jugée pauvre lorsque son revenu est inférieur à la moitié du revenu moyen des familles de même taille et genre.  En 2005, selon la MFR avant impôts, 21,7 % des familles canadiennes vivaient dans la pauvreté. (source: Fondations Communautaires du Canada)

Loyer

450

Épicerie

400

Hydro

60

Tél/cable/internet

100

Transport

73

Vetements

40

Divers

50

Total minimum ($)

1173

Stacks Image 285
Que peut-on faire? Tout d’abord, le taux horaire qui est de 9,90 $ à compter du 1er mai 2012 n’est pas assez élevé. Un point c’est tout. Si je calcule bien, 40 heures x 9,90 $ = 396,00 $ par semaine moins l’impôt. Oui, une personne «peut arriver» en se privant de tout, mais est-ce une vie, est-ce vivre dignement? ... il y a des priorités qui passent AVANT les privilèges que s’octroient les gens au pouvoir. Je le dis, c’est indigne.
Carolle Anne Dessureault

CONCLUSION: Les régimes publics fonctionnent bien mais sont insuffisants

La Pension de la sécurité de la vieillesse (PSV), combinée au Supplément de revenu garanti (SRG), offre un revenu minimum garanti de 15 270$ pour une personne seule et de 24 618$ pour un couple à toutes les personnes qui ont résidé au Canada pendant un certain nombre d'années. Toutefois, ce revenu minimum est inférieur au seuil de faible revenu de Statistique Canada (environ 23 760$ pour une personne et 29 580$ pour deux personnes en 2012). Et il semble que ce serait déjà trop, puisque le gouvernement Harper a annoncé son intention de hausser l'âge d'accès à la PSV et au SRV de 65 à 67 ans!

Le Régime de rentes du Québec (RRQ) assure une couverture universelle pour les personnes qui exercent un emploi rémunéré. Il est bien géré et ses frais de gestion sont de l'ordre de 0,6 %. Néanmoins, il remplace moins de 25% du revenu d'avant la retraite et ne permet pas à la classe moyenne de maintenir son niveau de vie. En 2010, la rente moyenne pour un homme était de seulement 6 523 $ par année tandis qu’une femme recevait 35% de moins, soit 4 210 $. La rente maximale en 2012 pour une personne qui aurait cotisé au maximum toute sa vie et pris sa retraite à 65 ans est seulement de 11 840 $ ! Une personne seule qui aurait droit aux prestations maximales des régimes publics devra se débrouiller avec un revenu annuel de 20 583 $, soit 41% de son revenu d'avant la retraite.
---- Centre de Documentation sur l'Education des Adultes et la Condition Féminine ----
Outil de calcul de l'inflation - au Canada

 

Outil de calcul de l'inflation

L'outil de calcul de l'inflation utilise les données mensuelles de L’indice des prix à la consommation (IPC) depuis 1914 jusqu'à maintenant pour montrer les variations du coût d'un « panier » fixe de produits de consommation. Ces produits incluent les aliments, le logement, les meubles, l'habillement, les transports et les loisirs. Une augmentation de ce coût est désignée par le terme inflation.

Les résultats de la feuille de calcul sont fondés sur le mois le plus rapproché pour lequel il existe des données de l'IPC. Ce sera normalement deux mois avant le mois actuel.

Comment utiliser l'outil de calcul de l'inflation?

Inscrivez un montant en dollars, et les années que vous désirez comparer, et cliquez ensuite sur le bouton Calculer.

LES ANNÉES DOIVENT SE SITUER ENTRE 1914 ET 2012. ON PEUT UTILISER DES VIRGULES OU DES ESPACES DANS LE MONTANT EN DOLLARS
Un « panier » de biens et services coûtant $ en
... coûterait
$ en
Variation en pourcentage :
Nombre d'années :
Taux annuel moyen d'inflation/ baisse de la valeur de l'argent (%) :
IPC de la première année :
IPC de la deuxième année :

IPC de juin 2002 = 100,0

Source des données : Statistique Canada INDICES DES PRIX À LA CONSOMMATION POUR LE CANADA, MENSUEL, 1914 à 2006 (série V41690973)




Mais Attention !!! ne vous laissez pas berner. Les taux réels de l'inflation sont beaucoup plus élevés que ceux donnés par le gouvernent (Tout va bien). Pourquoi?
Parce que l'IPC exclut huit des composantes les plus volatiles de ce dernier (fruits, légumes, essence, mazout, gaz naturel, intérêts hypothécaires, transport interurbain et produits du tabac) ainsi que l'effet des modifications des impôts indirects sur les autres composantes.
CONCLUSION: On s'appauvrit beaucoup plus vite que l'on pense !!
Stacks Image 93

Sujets à l'étude:

  • Le mythe du seuil de pauvreté,
  • L'incohérence du "Bien-Etre" Social et les mensonges du sytème,
  • Le pillage de l'assurance chômage,
  • La liquidation des sources publiques de revenus et le démantèlement de l'État…..
  • Montrer plus
Stacks Image 165
comments powered by Disqus